Coconut

Cocos nucifera

La noix de coco est le fruit d'un palmier présent dans les régions tropicales. La noix de coco satisfait de nombreux besoins humains, notamment les besoins en nourriture, en boisson et en matériaux de construction. Sa capacité à survivre à de longues périodes passées dans l'eau de mer, et la valeur qu'elle représentait pour les premiers peuples de marins, ont contribué à sa vaste propagation. Environ 5 % des cocotiers cultivés à travers le monde sont des « nains » autogames, tandis que les plus courants sont des « grands » exogames.

Il semblerait que deux domestications indépendantes de la noix de coco se soient déroulées : l'une sur une île d'Asie du Sud-Est (bassin Pacifique) et l'autre sur les bords sud du sous-continent indien (bassin indo-atlantique). Les types « Niu vai » aux fruits ronds et riches en « jus de coco » ne sont apparus que dans le bassin Pacifique. Il y a environ 2 250 BP, les marins austronésiens ont probablement introduit des noix de coco provenant des Philippines sur la côte pacifique de l'Amérique du Sud. Entre le Ve et le VIIe siècle, les Austronésiens et les Arabes ont disséminé des noix de coco provenant du bassin Pacifique sur la côte sud de l'Afrique, aux Comores et à Madagascar.

Genesys répertorie 168 accessions de noix de coco. La majeure partie de celles-ci (86 %) sont conservées dans une banque de gènes en champ à la Station de Recherche Marc Delorme en Côte d’Ivoire, une collection type Article 15, le reste est conservé aux États-Unis. Environ 43 % sont des cultivars traditionnels et des races primitives et 40 % sont des cultivars améliorés. La recherche en faveur de la cryopréservation de la noix de coco se poursuit et se révèle prometteuse mais ne fait pas encore l'objet d'une routine.

Afin de parvenir à une conservation des ressources génétiques de la noix de coco rationnelle, la stratégie mondiale pour le Cocos nucifera donne la priorité aux actions suivantes : mener davantage de missions de collecte en vue de combler les lacunes en matière de conservation, caractériser les accessions de germoplasme existantes, améliorer les systèmes de documentation et accroître la collaboration entre les membres du réseau COGENT (International Coconut Genetic Resources Network).

Informations générales

Taille des collections en banques de gènes

Autres noms acceptés

Règles de taxonomie