Pigeonpea

Cajanus cajan

Le pois d'Angole (Cajanus cajan) constitue la sixième culture de légumineuses comestibles la plus importante au monde, avec 5,9 millions d'hectares cultivés. L'Inde, la Birmanie, le Malawi, la Tanzanie et le Kenya figurent parmi les plus grands producteurs mondiaux. Le pois d'Angole se trouve à la fois sous forme annuelle et sous forme vivace. Il est utilisé tant pour l'alimentation humaine que pour le fourrage animal. Comme pour d'autres légumineuses, il est parfois utilisé comme engrais vert. Grâce à sa résistance aux conditions sèches et chaudes, sa culture est importante dans les environnements semi-arides.

Le pois d'Angole est né de son progéniteur sauvage (Cajanus cajanifolius) au centre de l'Inde il y a 3 500 ans BP. À partir de là, il s'est répandu jusqu'en Malaisie et en Afrique de l'Est et de l'Ouest. Il a rejoint le Nouveau Monde par le biais de la traite des esclaves. Des études associant la composition génétique du pois d'Angole aux caractères agronomiques ont permis d'obtenir de nouvelles connaissances en vue d'accélérer la production de variétés plus productives.

Genesys répertorie des informations concernant environ 14 500 accessions de pois d'Angole : 57 % sont des races primitives, 33 % sont des matériaux de sélection ou de recherche et 3 % sont des variétés sauvages apparentées. La plus vaste collection de pois d'Angole est conservée à l'ICARDA (International Crop Research Institute for the Semi-Arid Tropics).

Informations générales

Taille des collections en banques de gènes

Autres noms acceptés