Sorghum

Sorghum bicolor

Le sorgho constitue la cinquième culture céréalière la plus importante au monde en termes de production et de superficie cultivée. Cette culture résistante à la sécheresse est cultivée sur 45 millions d'hectares, dont 75 % de la superficie est concentrée au sein de dix pays : le Soudan, l'Inde, le Nigéria, le Niger, les États-Unis, le Mexique, l'Éthiopie, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad. Le sorgho figure parmi les cultures de base en Asie et en Afrique et est cultivé à la fois à des fins alimentaires et industrielles.

La culture du sorgho a émergé avec l'élevage du bétail, celui-ci a permis de s'adapter à l'environnement sec du Sahel. La toute première preuve archéologique de l'utilisation du sorgho par l'Homme remonte à environ 9 000 ans BP et a été décelée à la frontière entre l'Egypte et le Soudan. Le sorgho a été utilisé comme modèle afin d'étudier l'influence des facteurs culturels sur l'évolution de la composition génétique et de la répartition géographique des cultures. Il s'agit d'un élément particulièrement important pour comprendre comment fonctionnent les systèmes d'échange de semences traditionnels, et donc pour trouver des moyens efficaces de diffuser des variétés améliorées.

La stratégie mondiale pour la conservation ex situ du sorgho identifie trois grandes collections de germoplasmes en fonction des échantillons de la diversité des cultures, de la disponibilité des données de caractérisation et d'évaluation, de l'accessibilité et de la disponibilité des informations matérielles et connexes : ICRISAT, USDA-ARS et le Bureau national des ressources phytogénétiques en Inde. Genesys conserve des informations portant sur près de 100 000 accessions, y compris celles détenues aux banques de gènes USDA-ARS et à l'ICRISAT.

Informations générales

Accessions au sein de Genesys : 111 934

Taille des collections en banques de gènes

Autres noms acceptés