Rice

Oryza spp.

Aux côtés du maïs et du blé, le riz assure un apport en calories de l'ordre de plus de 42 % du régime alimentaire humain à l'échelle mondiale. Il est cultivé tant dans les régions tropicales que tempérées, dans le cadre de systèmes pluviaux et irrigués. Deux espèces Oryza sont cultivées : O. sativa, cultivée à l'échelle mondiale, et O. glaberrima, principalement cultivée en Afrique de l'Ouest mais également dans de petites contrées d'Amérique Latine.

Le riz asiatique (O. sativa) comporte deux sous-variétés : japonica, cultivée au sein de zones plus froides des tropiques et de zones tempérées ; et l'indica, cultivée dans des régions tropicales et subtropicales. Il a été domestiqué en Chine il y a 8 200 à 13 500 ans BP et a ensuite été répandu dans le Sud, l'Est et le Sud-Est de l'Asie. Le riz asiatique a atteint la Basse Mésopotamie, la Grèce et la Méditerranée au cours des derniers siècles avant Jésus-Christ. À partir de là, il a petit à petit gagné l'Europe du Sud. Les colons portugais et espagnols ont introduit le riz dans le Nouveau Monde au cours de l'échange colombien.

Par ailleurs, le riz africain (O. glaberrima) a commencé à être domestiqué il y a 2 000 à 3 000 ans BP dans le haut Niger. Le riz africain a ensuite rejoint le continent américain au cours du XVIIe siècle lors de la traite des esclaves.

Selon la stratégie mondiale pour la conservation des ressources génétiques du riz, l'on dénombre plus de 500 000 accessions de riz à travers le monde. Les six principales banques de gènes de riz rassemblent 70 % des matériaux détenus mondialement, et toutes se situent en Asie.

Le riz est conservé sous forme de semences botaniques. Genesys détient des données relatives à plus de 200 000 accessions de riz, avec près de 65 500 races primitves. Les collections de riz les plus importantes sont détenues par l'IRRI (The International Rice Research Institute), suivi par les banques de gènes USDA-ARS et l'AfricaRice.

RICE, le programme de recherche du CGIAR sur le riz, concentre ses efforts sur des variétés bio-fortifiées et à haut rendement ainsi que sur des technologies visant à réduire l'empreinte environnementale de cette culture. Les partenaires de ce programme de recherche sont les suivants : l'AfricaRice (Africa Rice Center), le CIAT (Centre international d'agriculture tropicale), tle CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), l'IRD (Institut de recherche pour le développement) et le JIRCAS (Japan International Center for Agricultural Sciences).

 

Informations générales

Accessions au sein de Genesys : 217 186

Taille des collections en banques de gènes

Autres noms acceptés